Contact administration :

Céline Lhostis

vrod&co@gmail.com

 

Jean-François Vrod

jf.vrod@gmail.com

Machines à marcher

Machines à marcher, le pourquoi du comment.

 

Tout d’abord j’ai cru que j’étais tout seul, que ça n’intéresserait personne d’autre que moi de marcher en tirant un objet qui roule et qui fait du son.

 

La première « machine » a été fabriqué pour des danseurs.

Le début de tout remonte à loin (c’est banal de dire ça, mais cette fois c’est vrai!)

Quand j’étais enfant, j’avais un petit tracteur en plastique gris, que j’ai passé des heures à tirer au bout d’une ficelle et à faire passer dans toutes sortes d’endroits. Plus c’était difficile, mieux c’était.

 

Ça vient de là, sûrement..... peut-être !

Alors un jour, ça m’a repris, j’ai fabriqué ma première machine, pour moi. J’ai passé un bon moment à jouer avec, à la faire passer dans toutes sortes d’endroits, à marcher vite, doucement, en rond, tout droit, en avant, en arrière, et comme elle était sonore, toutes les variations de mouvement créaient du musical, ça m’a plu, et aussi ça m’a fait du bien…

 

Alors j’en ai fait d’autres, dix, vingt, trente…

Le soir, on les essayait avec mon fils Camille, il me donnait son avis (c’est important la parole d’un enfant dans une chose comme celle-là). Et puis, j’ai commencé à les faire essayer à d’autres enfants, à des adultes, musiciens ou pas.

 

A chaque fois, je me demande si eux aussi, ils n’ont pas eu un petit tracteur en plastique gris…

 

Jean-François Vrod

  Les machines ont marché à :

 

  12 novembre 2003 Les ULIS (91), dans le cadre du 6éme forum régional d’arts plastiques en île de France performance en première partie d’une conférence de Jeanine Rivais « de l’art asilaire à l’art singulier »

7 décembre 2003 maison pour tous de CHATOU (78) Jean-François Vrod, Régis Boulard rencontrent la compagnie Léon Larchet avec les machines.

5 juin 2004 IGNY (91) vernissage expo travaux de la classe de maternelle d’Olivier Wely réalisés d’après l’expo « l’idiome du village » de Jean-François Vrod, performance avec les machines.

Février 2005 CONFLANS SAINTE HONORINE, opération «  Machines à marcher », en collaboration avec la Médiathèque Blaise Cendrars, dans le cadre du festival « Spoutnik Sonore ».

Automne 2005, ateliers machines à marcher dans le cadre d’une résidence de la danseuse chorégraphe Satchi Noro, au théâtre conventionné de Brétigny sur Orge (91) avec finalisation au théatre Jules Verne en Juin 2006.

Albi , scéne nationale l'athanor en mars 2007 dans le cadre du festival organisé par la scéne nationale et le Gmea d'Albi « Rebonds ».

Fiche technique

 

  Les machines peuvent être exposées dans divers lieux, mais aussi jouées sous la conduite de Jean-François Vrod.

On prévoira à cet effet, un espace de jeu d’un minimum de 5m par 5m.
Le tout s’adresse à tous les publics, par groupe d’une dizaine de personnes pour le jeu.
Les piéces en solo, duo, trio ou big band prennent appui sur des consignes simples de déplacement dans l'espace , de relation aux autres « marcheurs » et de gestion du temps.

Elles mélangent écriture et improvisation.

On peut aussi organiser des ateliers de fabrication.